Avant Propos

Bienvenue pour le 29ème jour de mon challenge »30 jours pour démystifier la périnatalité et la parentalité ». Cette semaine on parle du post-partum et aujourd’hui, d’un sujet qui m’intrigue beaucoup après en avoir discuté avec plusieurs amis.

Le contexte

Voilà, c’est le grand jour, vous rentrez à la maison après avoir mis au monde votre merveille. Tout est beau, tout est cœurs et papillons, la vie est belle. Puis c’est la première nuit. Il est minuit, bébé pleure, vous réagissez aussitôt pendant que votre moitié dort toujours profondément. Bon, pas grave il gérera le prochain réveil.
Il est 3h, bébé pleure, vous réagissez aussitôt pendant que votre moitié dort toujours profondément. Même scénario à 6h. À 9h, il se réveille comme une fleur en vous demandant si vous avez bien dormi. Qu’il trouve que vous êtes des parents chanceux d’avoir un bébé qui fait déjà des nuits complètes …

Je ne sais pas vous mais à ce moment là, j’avais comme une envie d’étrangler mon cher et tendre. Surtout quand il m’a regardé avec son air dubitatif au moment où je lui explique que notre fils s’est réveillé toutes les 3h.
Je me suis demandé s’il ne le faisait pas exprès puis on en a discuté avec plusieurs couples d’amis parents également. Même constat. Les papas souffrent donc du syndrome de surdité nocturne !

Le syndrome de surdité nocturne c’est quoi ?

En vérité je ne sais pas si c’est véritablement un mot scientifique mais en faisant mes recherches sur le sujet, je vois ce terme revenir sans cesse.
Comme son nom l’indique, il s’agit de ne plus entendre les bruits de la nuit. Mais c’est plutôt une surdité sélective car si on prend l’exemple de mon conjoint, il n’entend pas les enfants mais le son de mes séries l’empêche de dormir …

Mais ne jetons pas la pierre aux papas parce qu’en réalité, ils ne le font pas exprès. Et oui, selon une étude britannique parue en 2009, on peut constater que les pleurs de bébé ne font pas partie de la sélection des sons qui les réveillent.
Si pour la mère, c’est le son Number one qui la réveille à coup sûr, pour le papa ce sera plutôt l’alarme de voiture, le vent fort ou encore la mouche qui pète qui va primer.

L’audition est le seul de nos cinq sens qui fonctionne 24 h/24. Il est très utile à la survie de l’espèce ! Mais hommes et femmes n’en font pas le même usage. Les hommes utilisent davantage leur ouïe pour lutter contre les agressions extérieures – comme des bruits de pas autour de la maison – et les femmes, pour veiller aux besoins des enfants.

Jean Epstein, psychosociologue

La voilà la réponse !

C’était si simple finalement ! La réponse est dans les Origines ! L’homme est le protecteur de la famille. Il est en mode défense de son foyer des agressions extérieures. Il ne peut donc pas entendre ce qui se passe à l’intérieur parce qu’il ne peut pas faire deux choses en même temps.

La femme quant à elle était préposée à prendre soin de son foyer. C’est donc elle qui naturellement gère les réveils nocturnes. Et d’ailleurs, c’est assez édifiant de se rendre compte du changement de comportement de sommeil de la femme qui devient mère.
Pour moi ça a été radical. Ma mère pourrait vous dire à quel point mon sommeil était lourd, un marteau piqueur à côté de moi ne m’aurait pas réveillée. Du jour où j’ai eu mon fils, je suis passée en mode veille permanente. Ca ne m’empêche pas de dormir profondément mais j’anticipe même les réveils de mes enfants.

Et en discutant avec mon conjoint pendant que j’écris cet article, il admet complètement sa surdité nocturne. Mais me fait remarquer avec une extrême justesse que lorsque je suis absente, il entend parfaitement ses enfants nuit et jour !
D’ailleurs j’avais déjà entendu ça puisqu’à ma reprise du travail après mon congé maternité, un collègue m’avait expliqué ça. Lorsque je lui ai dit que mon conjoint n’entendait pas son fils même s’il hurlait à coté de son oreille la nuit, mon collègue a haussé les épaules et répondu : « c’est normal tu es là ! »

Pour conclure

Donc mesdames, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seules ! Apparemment c’est une espèce de tare génétique chez l’homme. Pas taper, pas taper messieurs ! Mais surtout, c’est intrinsèquement lié aux origines de l’humanité.
Clairement, je pense que je me demanderai toujours si c’est de la mauvaise foi ou réellement une espèce de surdité sélective. Mais au final l’important c’est surtout de trouver un équilibre … ou d’apprendre à jouer des coudes 😉

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à le partager et à commenter.
Ma question du jour : Et vous, connaissez -vous le syndrome de surdité nocturne ? Avez-vous trouvé votre équilibre ?

You may also like...

Et vous, qu'en pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :