Avant Propos

Bienvenue pour l’idée reçue numéro 16 de mon Challenge « 30 jours pour démystifier la périnatalité et la parentalité ». Cette semaine on parle allaitement et aujourd’hui plus particulièrement du risque de confusion.

Une de mes lectrices m’a demandé d’aborder ce sujet et ça tombe bien car je le trouve très important.

Lorsque je lis des forums ou que je vais en réunion allaitement, une affirmation revient souvent. Le risque de confusion est un mythe pour décourager de prendre la tétine ou utiliser un biberon.

À cette affirmation nous avons donc les deux écoles et moi à la base j’étais plutôt de l’école « euh… C’est pas terrible de conseiller le bib pour une mam’allaitante même si je l’ai fait avec mon premier enfant. C’est risqué quand même ! ».

Et puis on m’a demandé de parler de ce sujet et je me suis mise à jour et grosse surprise ! Je vous spoile pas car je vous raconte tout juste après !

Qu’est ce que la confusion sein/tétine ?

Selon la définition de Neifert et Al il y a deux types de confusion.

La confusion de type A

Bébé n’arrive plus à téter efficacement pour extraire correctement le lait du sein après avoir été exposé à la tétine d’un biberon.

La confusion de type B

Elle concerne un bébé plus âgé pour qui l’allaitement est déjà bien installé et qui va commencer à refuser le sein au profit du biberon.

Si on ne cherche pas plus loin, on a effectivement un bébé qui soit préfère le mécanisme de succion du biberon soit n’arrive plus à téter au sein après avoir testé le biberon.

Mais c’est bien aussi de chercher plus loin…

Parce que si on cherche un peu plus loin, on ne trouverait pas dans ces définitions des problèmes de succions ?

Et si le fait de donner un biberon ou une tétine à bébé mettait en évidence des problèmes de succion déjà existants ?

C’est ce qui est démontré dans cet article de LLLFrance.

Alors confusion ou pas ?

Finalement, parler de confusion n’est pas forcément approprié. Déjà car bébé est tout à fait apte à différencier le sein de sa mère d’une tétine. Il sera aussi capable sans souci d’adapter sa succion en fonction de ce qu’on lui donne. Par contre, s’il a des problèmes de succion sous jacents, le fait de lui donner un biberon ou une tétine peut les mettre en évidence voire les accentuer.

Mon expérience

Mon fils a un besoin de succion intense depuis sa naissance. A tel point que ma conviction de ne pas lui donner de tétine a fondu comme neige au soleil. Associé à ça, il avait un frein de lèvre assez restrictif et un rgo (reflux gastro-oesophagien) bien costaud. Bref, nous étions de bons candidats pour cette fameuse confusion.

Je n’ai pas constaté de « confusion », mon loulou a toujours su faire la différence entre mon sein, sa tétine et le biberon que je lui ai donné occasionnellement. Par contre il avait des problèmes de succion. Une tendance à pincer et à fatiguer assez rapidement pendant la tétée car il devait fournir de gros efforts pour rester bien accroché. Nous avons fini par trouver des positions pour nous faciliter mutuellement la tâche.

Alors la confusion n’existe pas ?

Et bien si on se réfère à mes lectures qui sont des sources plutôt bien fiables (LLL et Auseinendouceur qui est IBCLC) Non, la confusion n’existe pas.

La prise d’une tétine, du biberon, du bout de sein peut par contre accentuer un trouble de la succion déjà existant. Et suite à cette utilisation, bébé n’arriverait plus à téter au sein.

Si vous constatez un trouble de la succion chez votre bébé, je vous invite fortement à prendre contact avec une conseillère en lactation qui pourra vous aider à trouver une solution ou vous rediriger vers un professionnel compétant.

Pour aller plus loin

Pour finir sur ce sujet, je vous propose de lire cet excellent article du site « Au sein en douceur ». Il est vraiment très complet sur ce sujet vraiment complexe.

J’espère que vous avez apprécié cet article. Pour ma part, j’ai appris énormément en l’écrivant alors j’en suis ravie. N’hésitez pas à le partager et à commenter.

A demain pour l’idée reçue numéro 17.

You may also like...

Et vous, qu'en pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :