On ne juge pas ! Le pic des 3 semaines a été très dur !

Avant Propos

Bienvenue pour l’idée reçue numéro 13 de mon challenge « 30 jours pour démystifier la périnatalité et la parentalité ».

Nouvelle semaine, nouveau thème ! Nous allons nous attaquer à l’allaitement et je prends un gros risque ! Pourquoi ? Parce que c’est un sujet très sensible, très vaste et qu’on trouve de nombreuses informations contradictoires. Je tiens à préciser que je vais apporter mes petites connaissances à moi. D’abord en tant qu’infirmière avec quelques années d’expérience en conseil à l’allaitement. Mais, surtout comme maman pratiquant l’allaitement non écourté. Je ne suis pas IBCLC !

Rappels faits, revenons en à notre sujet du jour, j’ai nommé LES PICS DE CROISSANCE. Beaucoup de mamans abandonnent leur allaitement car elles sont persuadées que leur lait n’est plus adapté. Plus assez nourrissant. Pire, parfois, c’est même sur avis médical. Or, cette affirmation est totalement fausse et on va voir pourquoi dans cet article.

Allons voir du côté de La Leche League (LLL)

Il n’y a pas de lait maternel qui ne soit pas nourrissant. La composition du lait varie au cours de la tétée, la teneur en graisses augmentant à fur et à mesure de l’extraction du lait. Le lait de début de tétée sert plus à étancher une petite soif, mais au fur et à mesure que le sein est bien vidé, la concentration en graisses augmente. Si un nourrisson allaité ne prend pas de poids, ce n’est pas à cause de la qualité du lait, toujours bonne pour lui, mais de la quantité de lait qui passe de la mère à son enfant.

FORUM.LLLFRANCE.ORG
Oui mais pourquoi il tète tout le temps ?

Il faut savoir en premier lieu que le lait maternel est très digeste contrairement aux préparations pour nourrisson. Ainsi, un bébé allaité au sein va avoir besoin de plus de tétées qu’un bébé nourri au biberon. On parle ainsi de 8 à 12 tétées par 24h.

De plus, la tétée n’est pas uniquement nutritive. En effet, le nourrisson va téter pour manger mais aussi se rassurer, caliner, jouer, s’endormir, soulager la douleur. Il n’est pas vraiment possible de distinguer le « motif » de la tétée et ce n’est pas vrament nécessaire car quelqu’il soit, il vise à combler un BESOIN.

Ensuite, il y a des phases à certaines étapes importantes de la vie de bébé. Ainsi vers 3/6/9 jours-semaines-mois, bébé va connaître des grands bouleversements dans son corps. On appelle ces périodes les pics de croissance (contrairement à l’appellation rien à voir donc avec la croissance). Lors des pics, bébé va énormément téter, si bien que vous aurez l’impression d’avoir bébé greffé et les seins totalement vides ! Mais bébé a un objectif derrière son visage de petit ogre jamais rassasié. Il adapte votre lactation à ses nouveaux besoins. Et comme vous avez des seins magiques, ils s’adaptent à la demande de bébé. La nature est bien faite non ?

OK, mais concrètement, il se passe quoi pendant ces fameux pics ?

On les appelle les pics de croissance ou plus justement les jours de pointe. Personnellement je disais que mon bébé faisait un marathon de tétées. Et j’avais vraiment l’impression de courir un marathon !

Les jours de pointes sont des périodes charnières pour le bébé qui prépare une nouvelle acquisition/découverte et de ce fait :

  • Ses besoins en lait peuvent être différents
  • Il a besoin d’être rassuré (jour ET nuit)

En terme d’acquisition, je parle du premier sourire, du dos-ventre, de la station assise. De plus, ces jours de pointe peuvent avoir lieu aussi lors d’évènements marquants (déménagement, deuil, …).

Le pic des 3 jours de ma fille (qui a eu lieu lors de sa deuxième nuit) m’a énormément marquée car c’était très flagrant. Cette demoiselle s’est mise à grouper ses tétées pendant plus de 2h. Elle alternait, un sein, puis l’autre, puis je reviens au premier… Puis, j’ai senti que ma montée de l’ait était en train de s’activer et dès qu’elle l’a senti elle aussi, elle a lâché mes seins et c’est endormie pour la nuit. Épuisée par son dur labeur.

Il ne faut pas oublier que les périodes de pointe ne fatiguent pas que la maman, bébé fournit également une énergie considérable et va avoir besoin de se reposer énormément.

Et ça dure longtemps ? Parce que j’ai pas signé pour ça !

Ces périodes durent de 24 à 72h et se passent approximativement à 3/6/9 jours/semaines/mois. Bien sûr, ce n’est pas une science exacte, ça peut être un peu avant ou un peu après, plus ou moins long.

Honnêtement, parfois c’est sport ! Ce sont des moments où il faut prendre soin de soi et de toutes façons vous n’aurez pas d’autre choix que vous écouter ! Certains pics passent totalement inaperçus, d’autres sont très éprouvants physiquement et psychiquement. Mais ça passe mieux quand on sait que c’est temporaire.

Pendant les jours de pointe les plus intenses, je passais en mode survie. Canapé, lit, lit, canapé. La douche on en reparlera dans 3 jours… Le portage a été mon meilleur allié ainsi que les tétées en position allongée.

Ça fait rêver…

Ça peut être un peu décourageant lorsqu’on lit la description des jours de pointe mais il faut remettre les choses dans leur contexte. Il s’agit de quelques jours à des moments clé, ce n’est pas permanent.

On doit en parler car ça permet de ne pas se retrouver prise au dépourvu si ça arrive. Cependant chaque allaitement est différent et vous pouvez ressentir intensément chaque pic comme ne pas vous en apercevoir du tout. Rien n’est figé.

Pour mon fils j’ai ressenti intensément le pic des 3 jours, celui des 3 semaines et les 3 mois. Les autres sont passés totalement inaperçus. En ce qui concerne ma fille, ça a été très très compliqué à 3 et 6 mois. Les autres bien que je les ai ressenti pour la plupart, ne m’ont pas éprouvée.

D’accord donc la réponse …

Ca dépend de ce que vous entendez par tout le temps. En effet, il n’est pas anormal pour un bébé de téter 8 à 12 fois par jour puisque le lait maternel est très digeste. Lors des jours de pointe, ce nombre peut doubler et encore une fois rien d’anormal. Cependant, ce n’est pas uniquement de la faim. Ca peut aussi être un besoin de réassurance, un besoin de calin, un besoin d’apaisement. Votre lait est parfaitement adapté à votre bébé et s’adaptera tout au long de votre allaitement.

Cependant, si votre bébé ne prends pas de poids ou que vous constatez un problème, cela peut être dû à un mauvais positionnement de tétée qui entraine un mauvais transfert de lait. Et pour ça, il y a des solutions. N’hésitez pas à demander conseil à votre marraine d’allaitement (si vous en avez une), une conseillère en lactation ou votre sage-femme.

You may also like...

Et vous, qu'en pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :