Avant propos

Bienvenue pour l’idée reçue numéro 12 de mon challenge « 30 jours pour démystifier la périnatalité et la parentalité ». Cette semaine on parle de la parentalité et aujourd’hui, du cododo.

Il y a beaucoup de controverse au sujet du cododo. Nous allons essayer de déméler le vrai du faux et le recommandé du non recommandé. Et surtout se rappeler que quelque soit VOTRE choix, ce sera le bon parce qu’il aura été fait en conscience.

Un peu d’histoire

A l’origine, le cododo était comme une norme. Les logements étaient assez petits. Il y avait beaucoup de monde (les familles y vivaient avec les grands-parents la plupart du temps). Il était presqu’inévitable que le bébé dorme près de sa mère. C’est vers le XVIIIème siècle que cette pratique a commencé à être remise en question. Notamment à cause de cas d’étouffements liés au cododo.

Et maintenant ?

Pour commencer, je vais vous donner les recommandations de l’OMS (qui sont les mêmes que la COFAM, l’INPES, HAS-FRANCE)

L’OMS recommande que l’enfant reste dans la chambre parentale jusqu’à ses 6 mois dans un lit à part, à proximité des parents (excepté en cas d’allaitement maternel où le co-sleeping est autorisé, MAIS GARE À L’ÉPUISEMENT DE LA MAMAN ET LE RISQUE QU’ELLE S’ENDORME SUR SON BÉBÉ). Ceci est une recommandation, naturellement. Il est certain que de dormir en co sleeping  protège un peu mieux de la mort subite. (dont on ne connait hélas toujours pas la cause)

pediatre-online.fr

Aujourd’hui, le cododo revient sur le devant de la scène en France grâce à de nombreuses études qui ont démontré ses bienfaits.

Dans de nombreux pays du Monde, le cododo est une pratique très courante avec des taux de Mort Inattendue du Nourrisson très bas. Notamment au Japon, en Chine ou en Suède qui sont des pays où le cododo est quasi systématique. Nous sommes parmi les bons derniers en France à considérer cette pratique comme tabou. Mais cette tendance est en train de s’inverser et le cododo a le vent en poupe en France.

Il convient de différencier les différents types de cododo
  • Dormir dans la même pièce que les parents mais dans un lit à part
  • Partager le même lit que ses parents
  • Solution intermédiaire: le lit de cododo.

Ici, je vais parler plus en détails du lit de cododo. Parce que d’une part, c’est ce que je connais le plus pour l’avoir utilisé avec mes deux enfants. D’autre part, c’est la solution qui me parait la mieux adaptée. Elle favorise un bon sommeil pour l’enfant ET la maman. Ensuite, je trouve à titre personnel que le partage de lit peut vite être incommodant. Parce que si bébé bouge peu les premiers mois, il va vite se transformer en petit asticot. Et là, je vous souhaite bon courage pour faire votre place dans le lit ! Enfin, en bonne stressée de la MIN, j’ai toujours eu peur d’écraser mon bébé s’il n’avait pas son propre espace sécurisé ! Vous verrez plus tard l’hérésie de la situation !

Les bienfaits du cododo
  • Lorsqu’il est pratiqué dans le respect des recommandations de sécurité, le cododo réduit le risque de Mort Inattendue du Nourrisson.
  • En se synchronisant sur la respiration de ses parents (surtout celle de sa maman puisque vous vous souvenez, 9 mois dans le ventre tout ça tout ça), il va enchainer plus facilement les cycles de sommeil.
  • Le cododo permet une bonne rgulation de la température corporelle de bébé grâce à la proximité de la chaleur corporelle de ses parents.
  • Si la maman allaite, le cododo lui évite de devoir se lever pour les tétées, lui assurant ainsi un sommeil de bien meilleure qualité.
  • Le cododo remplit le reservoir d’amour de bébé et favorise le lien d’attachement en comblant son besoin de fusion avec sa maman.
A titre personnel, je n’ai trouvé que des avantages au cododo

Mes enfants n’avaient qu’à se servir à la source sans que j’ai besoin de me lever. Et c’est là toute l’hérésie de ma peur d’écraser mes bébés car je ne me souviens quasiment d’aucune tétée nocturne ! Ah oui belle hérésie aussi dans le fait que chacun de mes enfants a dormi uniquement sur mon ventre les 3 premiers mois ! Mon sommeil en a été de bien meilleure qualité et leurs besoins étaient comblés. De plus, c’était un veritable bonheur d’ouvrir les yeux sur mon enfant.

Pour les plus septiques qui pensent que le cododo empêche bébé de dormir, mon ainé a voulu dormir seul à partir de 6 mois et demi et a enchainé les nuits de 10h le premier mois puis les mois suivants dormait 12 à 14h. Ma fille a mis plus de temps à vouloir quitter notre chambre, elle avait 11 mois. Mais par contre une fois sa chambre intégrée, elle s’est mise à faire des nuits de 12h et c’est toujours le cas un an plus tard. Comment ai-je su qu’il voulaient quitter la chambre parentale ? C’est très simple, ils ne voulaient plus dormir et s’apaisaient dès qu’on entrait dans leur chambre. Nos bébés savent très bien se faire comprendre.

Attention à la sécurité !

Il ne faut cependant pas oublier que le cododo ne se pratique pas sans respecter quelques consignes de sécurité que vous pouvez maintenant retrouver dans le carnet de santé de votre enfant. A savoir (je rajoute celles que j’ai trouvé à mesure de mes recherches sur le sujet et de ma pratique personnelle) :

  • Un matelas assez ferme
  • Le lit de bébé doit être bien fixé au lit parental
  • Sauf en cas de lit au sol, il doit y avoir une barrière du côté « vide »
  • Mettre plutôt bébé du côté de sa maman
  • Le matelas de bébé doit être à la même hauteur que celui des parents (risque d’étouffement)
  • Il ne doit pas y avoir de trou entre les deux matelas (dans ce cas, comblez le trou en faisant par exemple un boudin avec un drap)
  • Ne pas utiliser de tour de lit
  • Ne pas mettre la tête de bébé près d’un oreiller ou d’une couette
  • Pas d’encombrement dans le lit
  • Ne pas trop couvrir bébé, une température de la chambre à 19° est idéale
  • Privilégier la gigoteuse
  • Eviter de pratiquer le cododo lorsqu’un des parents fume

Parce que le fumeur rejette constamment dans l’air de la pièce le monoxyde de carbone qu’il a inhalé dans la fumée de ses cigarettes. Le bébé respirera donc un air qui sera chargé de ce gaz qui se positionne sur les globules rouges, réduisant l’apport en oxygène.

Si le tabagisme actif du parent est important cela peut représenter un vrai tabagisme passif pour le bébé.

TABAC-INFO-SERVICE.FR
Je n’ai pas forcément été la meilleure élève dans ces recommandations parce que j’ai choisis d’écouter bébé

Ainsi, comme je l’expliquais plus haut, chacun de mes enfants a dormi uniquement sur mon ventre les 3 premiers mois. Dans le cododo, ils n’appréciaient pas la gigoteuse qui les entravait pour venir chercher le sein. Ils ont donc chacun leur couverture que j’ai bien sûr utilisé sous surveillance. Mon fils avait un besoin d’enfouissement et ne s’endormait qu’avec doudou sur la tête… Une fois passée la panique, je l’ai laissé faire et je retirais doudou dès qu’il était endormi. Je ne vous conseille absolument pas de faire comme moi car ce sont MES choix parentaux en conscience. Je souhaite simplement par ma transparence vous montrer qu’il n’y a pas UNE façon de faire. Il y a VOTRE façon de faire.

La réponse

Il n’y a pas de Vrai/Faux aujourd’hui, juste une information pour que vous puissiez choisir en pleine conscience. Je ne peux que vanter les mérites du cododo mais il est tout à fait entendable qu’un parent se sente plus en sécurité ou plus à l’aise d’être dans une chambre séparée de son bébé. Le plus important est d’être en accord avec vos choix car le parent C’EST VOUS.

You may also like...

Et vous, qu'en pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :