Encore une réponse nuancée pour cette idée reçue numéro trois. Car c’est vrai qu’il faut manger pour deux lorsqu’on est enceinte. La nuance est dans la compréhension de cette phrase. Enceinte il faut manger deux fois mieux et non deux fois plus.

Il est donc inutile et déconseillé de vous empifrer. Par contre, n’hésitez pas à augmenter vos apports en vitamines B, D, potassium, fer et PROTEINES. Les protéines sont les meilleures alliées de la femme enceinte car le foetus en consomme énormément. De ce fait, si la femme enceinte ne prend pas suffisamment d’apports protéinés, bébé va puiser dans les réserves de maman. Vertiges, fatigue, douleurs musculaires, fringales, sont les principaux symptomes d’un manque de protéines.

J’ai testé pour vous …

Enceinte de mon premier enfant, j’ai mangé absolument n’importe comment. La sage femme que j’ai rencontré pour les séances de préparation à l’accouchement a bien essayé de m’alerter mais j’ai été assez hermétique à ses conseils. J’ai donc passé une grossesse sur les rotules avec des douleurs intenses et des fringales énormes. Pour autant, comme je ne prenais pas de poids, je ne voyais pas l’intérêt de rééquilibrer mon alimentation.

Pour ma deuxième grossesse, ça a été différent.

J’avais fais un rééquilibrage alimentaire pendant les mois qui ont suivis la naissance de mon fils et j’ai continué à manger relativement équilibré pendant ma grossesse. Mon vécu n’a pas été le même. J’étais fatiguée mais parce que j’avais mon premier loulou à m’occuper qui volait toute l’énergie de sa maman pour la mettre dans son petit corps. Je n’avais par contre pas de douleur et j’ai eu très peu de soucis de constipation, aucune nausées et les brûlures d’estomac ne sont arrivées qu’au dernier trimestre de ma grossesse. Peut être est-ce lié à ma meilleure alimentation, peut-être pas, mais j’aime à le penser et comme des études le confirment, j’ai envie de dire que oui, c’est lié...

Pourquoi il ne faut pas manger deux fois plus ?

Parce qu’une prise de poids excessive peut entrainer des problèmes de diabète gestationnel ou d’anomalies cardiovasculaires. De plus une macrosomie (bébé trop gros) peut entrainer des difficultés à l’accouchement (risque d’hémorragie, risque de rupture utérine, risque de dystocie des épaules) et bébé peut avoir des problèmes d’adaptation à la naissance (hypoglycémie, mauvaise succion…).

Comment manger deux fois mieux ?

Si vous avez déjà un régime équilibré, une légère augmentation de vos apports en vitamines est suffisant. Si vous avez une alimentation plus anarchique, c’est peut être le bon moment pour un rééquilibrage.

Un régime équilibré c’est quoi ?

Chaque jour, vous devez manger 5 fruits et légumes. Du pain, céréales et autres sucres lents à chaque repas. 3 produits laitiers. 1 à 2 protéines. Boire beaucoup d’eau. Comme le disent les publicités de « santé publique France », ne mangez pas trop gras, ni trop sucré, ni trop salé ! A partir du deuxième trimestre de grossesse, introduisez une collation pour éviter les fringales. N’hésitez pas à en parler avec votre sage-femme ou une nutritionniste qui pourra vous donner de nombreux conseils pour entamer un rééquilibrage adapé et sécuritaire.

Alors la réponse…

Pour conclure sur cette idée reçue, la réponse est Vrai ! Il faut manger pour deux lorsqu’on est enceinte, il faut manger MIEUX pour deux. Une alimentation équilibrée pendant la grossesse ne peut vous apporter que des bienfaits. Une prise de poids raisonnable, plus d’énergie et le must : ça peut vous aider à venir à bout de nombreux maux de grossesse (constipation, nausées, brûlures d’estomac… ).

Si vous avez apprécié mon point de vue, vous pouvez le partager .

You may also like...

4 Comments

  1. C’est très bien abordé, bravo!

  2. merci pour cet article ; je peux donner mon expérience de maman qui a eu deux garçons ; l’ainé est né à terme avec un poids de 3.2 kg et je n’ai pas modifié mon alimentation par rapport à mes habitudes, sauf que la quantité était supérieure et que je me faisais plaisir. j’ai pris 18 kg pour cette grossesse ce qui était un peu inconfortable ; pour son frère, on m’a dépisté du diabète gestationnel et l’endocrinologue m’a donné des conseils nutritionnels à adopter sinon c’était des injections d’insuline à faire ; du coup, j’ai vraiment eu la sensation de me priver car dès que je mangeais des féculents même complets, la glycémie montait trop ; j’ai pris 9 kg pour cette grossesse ce qui est assez peu, et le bébé est né 3 semaines avant terme à 2.8 kg. Les suites d’accouchement et la récupération ont été beaucoup plus rapides par contre. Si c’était à refaire, je pense que pour la deuxième grossesse je mangerai un peu plus de protéines et d’oléagineux, car j’avais quand même souvent faim, et mon fils a souffert de troubles du comportement alimentaire à 10 ans (je m’interroge sur l’impact de mon alimentation pendant ma grossesse sur l’expression génétique ; car mes recherches ont montré que l’épigénétique est importante même in utero).

    1. Merci pour ce partage d’expérience ! En effet, on ne s’en doute pas mais l’alimentation a un rôle très important pour la grossesse et pour le post partum. Si tu trouves une réponse lors de tes recherches, je serais très intéressée de la connaître. Je vais chercher également de mon côté 😊

Et vous, qu'en pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :