Avant Propos

Nous revoici sur les maux de grossesse. Jusque là, je ne me suis attaquée qu’aux nausées. Bien que ce ne soit pas le mal le moins contraignant, je trouve qu’il se dispute la première place du podium avec les troubles du transit intestinal. Je parle de troubles du transit intestinal car ça diffère assez d’une femme à l’autre. Mais le plus courant est la constipation.

Ok, on fait pas dans le glamour aujourd’hui mais qui a dit que la grossesse est glamour ? Probablement une personne qui n’a jamais été enceinte !

Petit topo sur la constipation

C’est une diminution de la fréquence des selles associée à une difficulté pour les évacuer. Chez l’adulte on parle de constipation lorsqu’il y a moins de trois selles par semaine avec un inconfort au niveau du ventre et des ballonnements abdominaux.

Après une première digestion partielle dans l’estomac, les aliments arrivent dans l’intestin grêle. Au cours de cette progression, l’organisme absorbe la majorité des nutriments dont il a besoin.
Les résidus des aliments digérés passent ensuite dans le côlon pour constituer les selles. L’intestin grêle et le côlon font avancer les aliments en se contractant. Au cours de la digestion, la dégradation des aliments par la flore intestinale entraîne une fermentation naturelle et la production de gaz.

En cas de constipation, les résidus alimentaires formant les selles restent trop longtemps dans le colon sans progresser dans leur trajet vers le rectum. L’eau qu’ils contiennent est absorbée par le colon et les selles deviennent dures. Les selles s’accumulent dans le colon et le rectum et sont difficiles à évacuer.

La digestion et le mécanisme de la constipation, ameli.fr

La constipation est un problème très fréquent à l’âge adulte puisqu’il touche environ 16% de la population.

Et enceinte que se passe t’il ?

Les hormones, encore et toujours ! Ici la coupable est la progestérone qui va ralentir le passage des aliments dans l’intestin et augmenter l’absorption de l’eau.

L’utérus qui grossit tout au long de la grossesse va comprimer de plus en plus le gros intestin empêchant ainsi le passage des aliments dans l’intestin.

La prise de compléments de fer est aussi un facteur de la constipation chez la femme enceinte. Souvent prescrit au troisième trimestre, le fer sert à compenser l’anémie de la femme enceinte.

Enfin, le manque d’activité physique joue aussi un grand rôle dans les problèmes de constipation. Allez marcher, aérez vous le corps et l’esprit mais ne restez pas sédentaires, surtout si vous aviez l’habitude d’être très active.

Des méthodes naturelles contre la constipation

Même si on ne pourra pas forcément en venir à bout, il y a des méthodes pour aider à réguler le transit. Ainsi, augmenter votre consommation de fibres pourrait grandement faciliter le travail de l’intestin.

Une routine bien répétée chaque jour vous permettra de l’ancrer dans vos habitudes de vie. Allez aux toilettes chaque jour à la même heure, ne vous retenez pas, utilisez un petit banc pour avoir les genoux plus hauts que les hanches. Hydratez vous bien, massez vous le ventre en cercles de droite à gauche.

Allez marcher au moins trente minutes par jour, ça permettra de bien relancer votre transit. En plus ça peut aussi vous aider à soulager les douleurs ligamentaires. Ce serait dommage de s’en priver.

*Notez bien que je ne parlerais pas de techniques médicamenteuses ici. Je ne suis ni médecin ni aucune profession habilitée à vous conseiller des traitements médicamenteux.*

Mangez des pruneaux, de la compote de pommes, enceinte ça marche aussi même si c’est moins efficace qu’en temps normal.

Connaissez vous les supers aliments ? Ce sont des aliments complètement naturels qui sont remplis de vertus pour un corps en pleine santé. Les graines de chia et graines de lin, Le psyllium, l’aloé vera et le radis noir sont les principaux laxatifs connus pour remédier à la constipation.

Pour ma part, j’ai beaucoup utilisé les graines de chia pendant ma deuxième grossesse à raison d’une cuillère à café par jour (saupoudrée dans mon yaourt), radical ! Les graines de lin sont également très réputées pour venir à bout de la constipation mais l’aspect me dégoutait alors je n’en ai jamais pris.

ATTENTION ! L’huile de ricin bien que très laxative est fortement déconseillée pendant la grossesse. En effet, ses effets laxatifs peuvent provoquer des fortes crampes abdominales, des diarrhées, une déshydratation, voire même déclencher l’accouchement. Sur ce dernier point, n’essayez pas non plus de déclencher l’accouchement avec de l’huile de ricin. Ses propriétés laxatives fonctionnent aussi sur le fœtus qui peut évacuer le meconium dans le liquide amniotique. Cela peut engendrer des détresses respiratoires à la naissance.

Et si ça ne marche pas ?

Bien sûr, il sera toujours temps de contracter votre médecin pour lui demander un laxatif médicamenteux. Il existe plusieurs traitements, le médecin vous prescrira ce qu’il juge le mieux adapté à votre situation.
ATTENTION ! Même si ça peut être tentant, ne forcez pas en allant aux toilettes. Cela peut engendrer des descentes d’organes, croyez moi, je sais de quoi je parle …

Voilà, j’espère que vous avez apprécié cet article. N’hésitez pas à partager et commenter. 😉

You may also like...

Et vous, qu'en pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :